Asics Beat The Sun 2016 - Nous avons battu le soleil !

Asics Beat The Sun – Race Day !

On y est…

La montre affiche 5 h 30 en ce mardi 21 juin. L’équipe accompagne Xavier Chevrier sur la place principale de Chamonix qui prendra le départ du défi Asics Beat the Sun 2016 prévue au lever du soleil à 5 h 44.

Des navettes ont été mise en place pour emmener chaque athlète, la mienne est prévue à 7h30, je retourne donc à l’hôtel pour essayer de prolonger ma nuit, mais je resterais les yeux fixés sur le suivi en ligne. Xavier survole cette première section en 54 min pour 13Km et 400d+, le ton est donné on n’est pas là pour rigoler !

Second réveil à 7 h, je rejoins les autres coureurs qui vont partager le même tronçon que moi pour le petit déjeuner puis on quitte l’hôtel en direction de la Fouly en Suisse.

La veille l’organisation nous avait annoncé qu’en raison des conditions météo, le parcours avait été modifié et nous emprunterons le grand col Ferret (moins sauvage) avec maintenant 13 km pour 1000d+ et 800d-.

Arrivée sur le point de départ, on nous annonce le classement avec Juanra (amateur espagnol) qui a su garder et transmettre le relais à Pablo & Sylvaine en première place suivie par l’équipe Amérique 1 et l’Europe Central.

Première mise en jambe :

Mes parents m’ont rejoint à la Fouly, on profite d’avoir du temps pour discuter avec les personnes invitées par Asics qui vont faire la même partie que moi.
Tout le monde est impatient de partir, mais on apprend que la troisième section a été très difficile avec beaucoup de neige et que les coureurs ne seront pas là avant 11 h – 11 h 15, la pression monte, car le soleil n’attend pas !

The challenges of downhill trail running in the snow. Team Europe South showing grit on leg 3 of #BeatTheSun

Publié par ASICS sur mardi 21 juin 2016


Luca fera un super relais
et me passera le témoin en seconde position. Il me faudra quelques minutes pour comprendre le fonctionnement des bâtons mis à disposition pour ensuite prendre mon rythme de croisière sur la partie ascendante. La descente est quant à elle artistique avec des appuis incertains, quelques chutes, mais je réussis à ne pas perdre trop de temps et je terminerais premier de cette section en reprenant 12 min à l’Europe du Nord.

On attendra que les différents relayeurs arrivent avant de rejoindre Courmayeur en Italie, nous n’avons pas le temps de retourner à l’hôtel et prendrons notre pause repas à la patinoire. L’ambiance est conviviale et détendue, nous essayerons de suivre du mieux qu’on peut la course sur le live.

Asics Beat the Sun 2016 - Teams

© 2016 – Asics

L’organisation nous annonce des orages sur Chamonix et décide de modifier le tracé pour enlever certaines parties en sous-bois qui pourraient être dangereuse sur notre second relais.

Notre van nous emmène alors en direction de Bellevue, avant de poursuivre sur une petite ascension de 30 min avant d’atteindre le point de relais, idéal pour remettre les jambes en route 😉
Xavier, Juanra, Pablo, Sylvaine, et Luca enchainent les étapes sans problèmes, mais l’attente est vraiment angoissante et tous le monde reste scotché sur les smartphone pour suivre l’avancement.

Asics Beat The Sun 2016 - Marc Daviet

La pression ! © 2016 – Marc Daviet

L’Europe du Nord a pris le large et arrive avec plus de 30 min d’avance sur notre équipe, la course est gagnée pour eux. Le stress monte, on n’a pas beaucoup de marge de notre côté et ça risque d’être chaud pour nous, on me dit qu’il faudrait avaler la descente en moins de 25 min pour que Xavier ait un peu de marge.

Je vais à la rencontre de Luca pour prendre le relais, il à tout donné et est épuisé. J’entame cette section de descente, alternant single track et chemins forestiers plus ou moins techniques sur fond de soleil de couchant mais pas vraiment le temps d’en profiter.
Dans la précipitation, je commets une erreur en me trompant de sentier, mais je m’accroche et je donne le relais à Xavier après 21 min.

Mes parents m’emmèneront ensuite sur Chamonix où je rejoindrais Juanra, Pablo et Sylvaine en attendant Xavier. Malheureusement, Luca n’aura pas le temps de nous rejoindre et nous franchirons la ligne d’arrivée 12min avant le soleil.

C’est un défi unique, une formidable aventure humaine et sportive qui se termine par une soirée spéciale récupération dans un restaurant réservé pour l’occasion.

J’ai fait des rencontres magnifiques avec des athlètes du monde entier, chacun avec sa propre histoire, ses habitudes, son style de vie et je repars avec pleins de beau de souvenir.

Asics Beat The Sun 2016 – Asics

© 2016 – Asics

Encore merci à Asics de m’avoir choisi, Laurent & Cathy Ardito, à l’organisation, tous les bénévoles présents et à mes coéquipiers qui ont assuré avec brio tous les relais.

En attendant le film de l’édition 2016, voici un teaser pour vous donner envie de tenter l’aventure en 2017 ;) !!

Laisser un commentaire