Le tour de l'horloge sur le circuit Bugatti du Mans en vélo

Le tour de l’horloge sur le circuit Bugatti du Mans en vélo

J’avais un peu délaissé le blog avec la période des vacances mais je suis de retours avec mon compte-rendu des 24h velo sur le circuit Bugatti du Mans. Je vais vous épargner l’analyse détaillé des 189 tours que l’on a parcourus mais faire un article plus en image.

J’avais lancé cette idée l’année dernière, participer à une course d’endurance de vélo en famille. L’idée avait germé et l’inscription fût envoyé en Décembre dernier, l’équipe serait composée de Gaël (avec qui j’avais participé à la Bisou), mon frère (qui n’avait jamais fait de vélo de route auparavant !) et mon oncle (Cycliste affûté).

Après 15 jours de coupure sportive complète (vacances dans le Transsibérien), le rendez-vous était donné le 20 & 21 août, idéal pour reprendre et commencer la préparation pour le festival des Templierss à 8 semaines de l’échéance.

24 Heures Vélo - Cyclosportive 2016

Nous décollons de Bourg en Bresse le vendredi matin et nous voilà sur le camping après 5h de route et une pause repas. L’essentiel de l’équipe est présent : mon père ainsi que Gérard (un autre oncle) nous accompagnent pour nous materner
durant toute la course. Il manque que Gaël qui nous rejoindra dans la soirée, après le boulot tout en profitant des bouchons et des 9 heures de route !

24h du Mans - Campement

L’après-midi sera consacré au montage du campement, déballage du vélo et retrait des dossards. On nous remet une plaque pour chaque vélo, un dossard papier à épingler, une puce chrono qu’on devra se scratcher à la cheville qui servira de témoin et une magnifique paire de chaussette ! Le point positif c’est qu’il n’y a pas de matériel obligatoire à avoir enfin juste un feu rouge pour la nuit, ni de ravitaillement à prévoir !

Retours au campement, apéritif en attendant Gaël qui arrive dans la soirée avec un gâteau fait par sa femme pour l’occasion.

Réveil matinal, la nuit fût relativement bonne mais courte, nos voisins ayant cru bon de venir discuter à partir de 6h à proximité de notre tente. L’équipe se rassemble ensuite autour du petit déjeuner avec un temps maussade mais l’équipe reste positive, les prévisions sont bonnes même, seul le vent viendra nous chahuter durant toute la course avec des rafales jusqu’à 60Km/h.

Un premier rendez-vous est donné sur le circuit afin de découvrir le magnifique tracé du Mans. Le parcours n’est pas technique, on est typiquement sur un tracé pour moto/voiture avec une piste large et un profil majoritairement descendant.

La seule difficulté concerne la courbe Dunlop, il s’agit de la courbe après la ligne d’arrivée avec une pente moyenne à 3,5% et un passage à 7%. La bosse passe relativement bien lors des essais mais se fera détester au et à mesure des relais !

24h du Mans - Circuit

Durant les essais, on ne fera que deux tours, un premier tous ensemble pour découvrir avec une photo souvenir à la sortie de la courbe Dunlop puis un second où je partirais avec Gaël pour appuyer.

24h du Mans - Courbe Dunlop

On terminera la matinée par un briefing général depuis les tribunes sur le déroulement de la course, la sécurité, les relais ainsi qu’un discours de Michel Drucker.

On profite du dernier repas tous ensemble avant demain soir, car nous ferons que nous croiser dans les prochaines 24h, Gaël qui est le plus affûté prendra le départ, puis mon frère, moi et Pascal mon oncle.

Il est de temps de rejoindre notre box pour la procédure de départ, plusieurs averses viendront mouiller la piste qui est devenus humide, mais la course va être longue et l’objectif est de ne pas prendre de risque.

Direction la ligne de départ, avec un premier coup de stress, Gaël crève à la sortie des stands et reviens en catastrophe au stand. Dans la panique, nous ne trouvons pas la bonne chambre à air pour ces jantes et on décide de l’envoyer en piste avec mon vélo (heureusement on fait la même taille et nous avons les mêmes cales !) et il fera le meilleur temps au tour de l’équipe dessus ! Maintenant je n’ai plus d’excuse !

Ça y est, on en place ! C’est un départ type le Mans donc chaque coureur devra courir jusqu’à son vélo et s’élancer. La grille est impressionnante avec plus de quatre cent équipe aligné et prêt à en découdre. Les différents hymnes (16 nationalités représenté lors de la course !) retentissent dans l’enceinte, un moment fort en émotion avant que Michel Drucker ne donne le départ.

Gaël prend son envol et nous gratifie d’une petite figure de style (sans bobo !) avant de partir le couteau entre les dents (pas de chance pour lui, j’avais la caméra ! )

Les relais se sont ensuite enchaîné en essayant de rester à l’abris d’un peloton à l’autre, sans aucun problème pendant les 24h avec juste une deuxième crevaison de Gaël (qui était prêt à jeter ces roues !).

24h du Mans - Relais

Pendant ces 24h, chouchouté par mon père et Gérard, chacun se croisera, un petit débriefing par ci, un repas partagé par la, tout en essayant de dormir dans les 30 min qu’on dispose avant de repartir pour une heure de relais.

Après une nuit magique, sous le traintrain des feux rouge, les derniers relais seront les plus dur. Pour moi, j’avais du mal à garder le rythme, avec une courbe Dunlop qui parait s’élever tour après tour. Mais c’est sans compter les nombreux encouragements du public qui nous motiverons tour après tour.

La nuit se couche sur les 24h du Mans..

A 15h, le drapeau à damier s’abaisse après 189 tours de bouclé (791 km !), une 179ème place scratch sur 471 et 58ème sur 130 en catégorie équipe de 4.

Tout le monde est fatigué mais on l’a fait ! Le meilleur rituel reste encore la bière d’après course qu’on partage tous ensemble tout en refaisant la course avant de plier le campement et reprendre la route.

Je suis satisfait de ma course sur le magnifique circuit du Mans et de mon état de forme après 15 jours de coupure maintenant il va falloir se préparer pour Millau et les 100 Km de l’endurance Trail .

Donc, un énorme merci à l’équipe et à l’organisation pour cet événement de grande qualité.

24h du Mans - Diplome

Laisser un commentaire